Atelier Galerie Lafouresse, Restauration de tableaux, Bayonne, Pays Basque Tableaux peintures régionales basques et landes
AccueilAtelier de restaurationGalerie de TableauxPartenairesContact
Recherche rapide
Recherche avancée

Par Artiste

Par Ecole


Identification / Historique Etude des éléments Traitement proposé Traitement réalisé Restauration de la surface

Traitements réalisés

Facing : (Pose de papier de protection)

Le facing sert à protéger la couche picturale des prochaines interventions au revers.


Mise en oeuvre :

- Préparation de la colle de peau: elle se présente sous forme de paillettes, insoluble dans l'eau froide; il faut la faire gonfler dans l'eau, puis la chauffer au bain-marie, pour la dissoudre.

- Pose des papiers : Pour faciliter la manipulation, le papier japon est découpé en quatre morceaux qui devront se chevaucher.

Posé sur le tableau, le papier sera enduit de colle de peau chaude. Les papiers se dilatent sous l'action de l'eau et se rétractent en séchant, ce qui rend la planéité à la toile.

:: Choix des matériaux
Critère Papier

- Epouser les déformations de l'œuvre
- Bonne résistance mécanique
- Ne pas manquer la couche picturale
- Améliorer la planéité de la surface
- Réversibilité
Papier

- Bonne souplesse
- Fort grammage
- Fibres multi directionnelles.
- Pouvoir de dilatation et de rétraction.
- Possibilité d'élimination sans danger pour l'œuvre.

Notre choix s'est porté sur le papier japon (18g/m2).
Il a une bonne résistance mécanique, il épouse bien les aspérités de la toile, et il a un fort pouvoir de dilatation et de rétraction, ce qui permettra d'améliorer la planéité de la surface. De plus, il ne pose aucun problème de réversibilité ; il s'enlève à l'eau.
Critère Adhésif

- Bonne réversibilité. -Pouvoir collant faible
- Pas de réaction chimique sur la couche picturale
- Faible pénétration de l'adhésif dans la couche picturale
Adhésif

- Pouvoir collant faible
- PH neutre
- Fort pouvoir de rétention

Nous avons choisi la colle de peau diluée à 8% dans de l'eau, car elle répond à tous les critères souhaités.
:: Nettoyage du revers :


Le revers du tableau possédant une épaisse croûte, on procède au nettoyage.




Mise en œuvre :


On commence par une aspiration pour retirer la poussière.
La couche picturale étant protégée par le facing, le revers est totalement nettoyé par grattage au scalpel.
Le revers doit être parfaitement propre pour permettre le passage de la colle à l'interface préparation-toile, lors de l'imprégnation-refixage.

 
:: Imprégnation-Refixage :

Le refixage par imprégnation d'adhésif au revers est une manipulation qui va permettre de renforcer l'adhésion de la matière picturale à la toile.

Mise en œuvre :

Le revers étant nettoyé, on procède à l'enduction.
On enduit le revers avec du BEVA 371 dilué à 50% avec du white-spirit puis on recouvre le revers avec une feuille de mélinex pour éviter une évaporation trop rapide du white-spirit, il faut que la résine pénètre.
La couche picturale est toujours protégée par le facing, ainsi elle ne risque rien.

Choix des matériaux :

Critères :

Bon collage
Bonne réversibilité

Adhésif :

Bon pouvoir adhésif
Bonne réversibilité Bonne résistance mécanique à la traction
Il est hydrophobe.

 

:: Fixage sous vide


L'imprégnation d'adhésif au revers n'est vraiment efficace qu'après le fixage sous vide.







Mise en œuvre :

En raison de quelques empâtements de la couche picturale, on dispose un molleton sur la table, on pose ensuite une feuille siliconée pour ne pas que le tableau colle au molleton, puis on pose le tableau sur le silicone. Il faut placer des bandes de carton ondulé sur les bords afin que l'air circule correctement. Au-dessus on place une feuille de mélinex, créant une enveloppe. Une fois le vide effectué avec une pompe à vide, on chauffe avec un fer à 70 degrés C environ, zone par zone. On attend le refroidissement complet avant de supprimer le vide. Le fixage est terminé une fois l'adhésif froid. Le BEVA 371 est ré activable à la chaleur.
 

:: Incrustation de toile :

Les incrustations de toile comblent les lacunes.

Mise en œuvre :

Pour combler ces lacunes on utilise de la tarlatane. Cette toile est découpée à la forme exacte de la lacune. L'incrustation est fixée sur les lèvres du revers par des fils de colle thermofusibles, à l'aide d'une spatule chauffante. Ces fils de colle d'éthylène vinyl acétate permettent de bien maintenir les incrustations pendant le masticage de mise à niveau.


Afin de soutenir l'incrustation, on fixe une toile non tissée à l'aide de cire fondue qui pénètrera dans le mastic pour ne pas qu'il se fissure. Dans un but esthétique, on masquera le non-tissé par une pièce de toile de lin teintée fixée avec de la cire dure.

 

:: Pose de bords de tension :

La pose de bords de tension est nécessaire pour retendre le tableau sur le châssis.


Mise en œuvre :


Les bords de tension sont découpés dans de la toile de lin fine.
Un des côtés est effiloché pour ne pas marquer la couche picturale.
Ce même côté est enduit de BEVA 371.
On colle ces nouveaux bords de tension sur les bords originaux au revers à l'aide d'une spatule chauffante.


Accueil | Atelier de restauration | Galerie de tableaux | Partenaires | Contact
Atelier Galerie Jean Bruno Lafouresse | Mentions légales | Une réalisation WebPlanete.com